«

»

Mar 29

PS et Verts présentent leurs engagements pour continuer à œuvrer pour le bien du canton

Le Parti socialiste vaudois et les Verts vaudois ont présenté lors d’une conférence de presse commune leur plateforme électorale en présence de leurs quatre candidat-e-s au Conseil d’Etat : Cesla Amarelle, Nuria Gorrite, Pierre-Yves Maillard et Béatrice Métraux. Forte de 42 propositions concrètes, cette plateforme permettra de poursuivre le développement du canton dans la lignée de la dernière législature, pour le bien des Vaudoises et des Vaudois, pour autant que la population vaudoise accorde à nouveau sa confiance à la majorité rose-verte.

Grâce à la relance des investissements et à la concrétisation des projets prévus dans le programme de législature du gouvernement à majorité rose-verte, le canton de Vaud se porte mieux aujourd’hui qu’il y a 5 ans. Afin de poursuivre sur cette voie, le Parti socialiste vaudois et les Verts vaudois ont présenté ce jour leur plateforme gouvernementale 2017-2022. Ce contrat établi avec les Vaudoises et les Vaudois englobe tous les thèmes de notre société afin d’avoir une vision cohérente et des réponses adaptées aux besoins de chacune et de chacun.

Cette plateforme a pour principe central de poursuivre les investissements pour l’avenir.

Notre canton vit des transformations importantes avec une croissance démographique constante, ce qui entraine des défis auxquels la plateforme PS-Verts apporte des solutions concrètes. Et ceci dans les domaines les plus importants pour la population : l’emploi, le vivre-ensemble, le logement, la santé, la politique sociale, l’environnement, la sécurité ou encore les transports publics. Sur ce dernier point, notre canton doit poursuivre sur sa lancée pour s’assurer une compétitivité durable. Depuis 5 ans, l’offre en transports publics a augmenté de 30% et, avec le projet PS-Verts présenté ce jour, l’ambition est d’aller encore plus loin pour se hisser au niveau des meilleurs réseaux de transport du pays d’ici 2022.

Les candidat-e-s PS et Verts au gouvernement ont également plaidé pour un développement durable de notre canton par un aménagement du territoire réfléchi et la défense de l’environnement. Ils soutiennent dès lors la stratégie énergétique 2050. Le soutien à une agriculture respectueuse du sol est également central, avec un souci particulier pour les hommes et les femmes qui le font vivre. Pour favoriser les productions à forte valeur ajoutée, la création d’un label de production vaudoise, recouvrant toutes les filières et toutes les étapes de transformation, est un pas important pour favoriser la consommation locale. Sur ce plan, l’Etat doit par ailleurs poursuivre sa démarche d’exemplarité.

Les candidat-e-s ont également souligné l’importance de la formation, tant il est crucial de donner aux élèves des outils pour se construire. La LEO a modernisé l’école vaudoise en garantissant une chance à tous les élèves. Les ajustements prévus par le Conseil d’Etat ces dernières semaines pour répondre aux difficultés rencontrées vont dans le sens des priorités des candidat-e-s : renforcer la maitrise de classe afin de mieux soutenir les élèves en difficulté. L’objectif final est évidemment que chaque jeune puisse se développer et, par la suite, trouver un emploi, une solution professionnelle. Seule l’école peut permettre d’éviter à des jeunes une exclusion professionnelle et sociale. Et c’est justement l’un des aspects fondamentaux de la politique sociale des candidat-e-s : la réinsertion. Les bilans très positifs de FORJAD et des PC familles démontrent qu’il faut poursuivre des politiques sociales actives et la plateforme poursuit cet objectif, notamment par la proposition d’emplois subventionnés de 10 à 12 mois pour les chômeurs de plus de 55 ans.

Toutes ces politiques doivent se réaliser dans une société sûre. Les candidat-e-s plaident donc également pour une sécurité qui allie prévention et répression, de manière proportionnée et efficace.

Cette plateforme sera le compas du Conseil d’Etat si les Vaudoises et les Vaudois accordent, une nouvelle fois, leur confiance au ticket rose-vert.

C’est un engagement fort auprès de la population qui mise sur l’avenir et sur un développement économique, social et durable pour le bien de toutes et tous.

Pour découvrir la plateforme : cliquez ici.